fbpx

Snatch, pourquoi cette trajectoire ?

Snatch, pourquoi cette trajectoire

Le snatch ou l’arraché, est le mouvement d’haltérophilie le plus complexe de par l’amplitude qu’il nécessite. Plus l’amplitude d’un mouvement est grande plus sa trajectoire aura un risque de perturbation.

Pour le snatch, la barre doit franchir tous le corps et c’est celui-ci qui représente un obstacle en plus de l’amplitude nécessaire. La barre qui se trouve devant le corps au départ vient se placer au dessus de lui à l’arriver.

C’est donc un jeu qui s’installe entre la barre et le corps pour que ceux-ci ne fassent plus qu’un. Au départ la barre est au niveau des tibias, proche de l’axe fort du corps. Un premier obstacle intervient quand il faut franchir les genoux, certains auront une tendance à aller vers un appui sur les talons, d’autres à ouvrir les genoux. Pas de solution miracle, il faut essayer, la mobilité et les forces motrices détermineront comment être le plus efficace.

Lorsque cette obstacle est passé, la barre va rencontrer les cuisses, une portion plus épaisse qui éloignera la barre si le corps ne la laisse pas passer. La barre doit conserver au maximum une trajectoire proche de l’axe fort lors de la phase de tirage, c’est aussi au corps de s’effacer.

Une fois passé l’obstacle que représente le corps, la barre doit être tractée vers l’arrière du crâne et non vers le haut. Les bras vont eux tirer le corps vers le bas. Il est bien plus facile de déplacer son corps sous la barre si celui-ci est plus léger que la charge déplacée. La barre servira même de point d’appui pour faire chuter le corps plus vite.

La barre doit épouser la forme du corps et au corps de lui rendre la vie plus facile 🙂
Quitter le commentaires