fbpx

LA BARRE PRÈS DU CORPS ? 3 conseils

LA BARRE PRÈS DU CORPS ? 3 conseils

Mettons les choses au claire. La barre doit-elle être proche du corps ? Oui et non, en fait, la barre doit surtout être proche de l’axe de force. Le corps doit faire en sorte de la conserver plus ou moins proche de cet axe selon la phase du mouvement. L’axe de force est une ligne imaginaire perpendiculaire au sol, de profil elle passe par les malléoles, les hanches et les épaules.

Voici donc trois conseils qui permettront à ta barre d’éviter tout éloignement :
1- En position de départ, tes tibias ne doivent pas repousser la barre vers l’avant. D’où l’intérêt de ne pas avoir forcément les fesses trop basses. Plus tes fesses seront basse, plus tes genoux seront susceptibles d’avancer et tes tibias de repousser la barre. Il est important d’essayer différentes hauteurs de fesses au départ pour trouver celle qui te permettra de conserver la barre au plus proche de son axe de force.

2- Être sur l’avant, c’est une conséquence de la barre qui se retrouve devant, non d’une action volontaire. Le corps est un obstacle à la barre. La barre se retrouve donc constamment devant durant le tirage. Pourquoi vas-tu ressentir l’avant du pied plus en appuis au sol ? Cet appuis est produit par le corps qui résiste à l’attraction de la barre vers l’avant et vers le bas (seuls échappatoires pour la barre). Être sur l’avant n’est donc pas une consigne mais une conséquence contre laquelle le corps doit lutter. Aller en talon ne sera pas bon non plus. Je considère que les extrêmes en terme général ne sont pas constructifs ni pérennes. Il faut donc limiter ces déséquilibres. Vous verrez les grands champions finir leur extension avec un corps totalement vers l’arrière, leur barre est comme la vôtre vers l’avant mais elle est beaucoup plus lourde. Leur corps devra donc beaucoup plus lutter contre cette attraction. Le corps ne doit pas se laisser entraîner volontairement vers l’avant, puisque la fin de l’extension sera forcément vers l’arrière.

3- Les bras déplacent la barre vers le haut, mais également vers l’arrière. Lorsque l’extension arrive à son terme, on observe que la barre est au plus loin de l’axe de force. La raison de cet éloignement est que le corps s’apprête à venir s’engager sous la barre. Pour ce faire, il doit tirer sa barre en arrière pour déplacer le corps vers l’avant. C’est à ce moment que la barre devient le point d’appuis. Elle fournit au corps un point d’appuis qui lui permettra d’aller plus vite en dessous. Les bras tirent donc la barre en arrière pour engager le corps vers l’avant sous la barre.
Si la barre est en contact avec l’axe de force lors de la chute, la barre sera forcément tirée vers l’arrière. Le corps pour compenser devra donc se déplacer lui aussi vers l’arrière. Une trajectoire de barre n’est pas droite, elle doit plus ou moins épouser le relief de notre corps. Elle doit aussi respecter les forces d’attraction et de traction.

Il est plus facile de mettre en place une amélioration quand on en comprend son sens et son pourquoi.
Quitter le commentaires