fbpx

Le corps est un obstacle à la barre !

Le corps est un obstacle à la barre !

Ce serait une erreur de croire que la poussée finale en plante de pieds sur les mouvements d’haltérophilie dirige la barre vers le haut.

Cette finalité dans l’extension sert au corps à s’effacer de la trajectoire de la barre afin de lui éviter une ondulation frontale. Une extension trop prononcée amenant à monter sur la pointe des pieds est une faute qui va engendrer presque à coup sûr un bond vers l’avant.

Le fait de monter sur la pointe de pieds va déplacer le corps vers l’avant. Tu auras beau garder la barre au plus près de toi, ton corps va rester un obstacle. Pour mieux comprendre, fais face à un mur avec pour seul contact tes pointes de pied et ton nez. Tu comprendras qu’il t’es impossible d’aller vers l’avant et de maintenir cette position. De plus, cette action est lente avec une charge lourde et ne permet pas à la barre d’accelerer pour maintenir une position de lévitation.

La barre est devant le corps tout au long du tirage, elle reste donc constamment éloignée de l’axe de force alors que sa position finale est d’être posée au sommet de cet axe fort (ligne perpendiculaire au sol avec pour point de départ la malléole et comme point d’arrivée la barre en OH). L’arc de cercle permettant à la barre de passer d’une position éloignée vers l’avant à une position idéale dans l’axe de force sera toujours existant mais doit être réduit au maximum.

L’action de la poussée en plante de pieds faisant reculer le corps, permettra d’enlever l’obstacle que nous représentons à la barre pour ainsi optimiser sa trajectoire avec un minimum d’ondulations. Dans l’haltérophilie pure comme dans le CrossFit, l’action des plantes de pieds servira à effacer le corps de la trajectoire de la barre et non à continuer de faire monter cette dernière.

Ne pousse pas vers le haut avec tes pointes mais efface ton corps avec les plantes.

Quitter le commentaires