fbpx

JERK : à quoi servent LES BRAS

JERK : à quoi servent LES BRAS

1- Pousser pour chuter : Même si leur effort est maximal, ils ne pousseront que peu la barre. En revanche, ils se serviront de la barre comme point d’appuis pour déplacer le corps rapidement au-dessous d’elle. Action qui peut se définir ainsi, pousser pour chuter.

2- Une peu derrière : Ils dirigeront la barre sur une trajectoire légèrement vers l’arrière pour que la barre se positionne sur l’axe de force. La barre est devant le corps avant d’être projetée, d’où la raison de sa trajectoire légèrement vers l’arrière. Elle viendra se placer sur l’axe de force. Cette trajectoire vers l’arrière est le prolongement de la poussée des membres inférieurs.

3- Une prise ferme : Si tes mains sont ouvertes au moment du dip et de la poussée, elles devront se refermer le plus vite possible lorsque la barre quitte les épaules. Des mains qui se referment trop tard peuvent engendrer une cassure/flexion des poignets trop prononcée, causer une instabilité ou même des douleurs voir à long terme des blessures. Une tenue ferme de la barre lorsqu’elle décolle des épaules augmentera l’efficacité de la poussée (création d’une synergie musculaire).

4- Attention : Une attention à porter tout de même. Le biceps est un antagoniste (muscle opposé à la contraction demandée) puissant qui ne doit pas interférer dans la poussée. Une personne crispée aura bien souvent du mal à relâcher le biceps et donc à tendre ses bras rapidement pour verrouiller sa barre. Il ne faut pas relâcher les bras dans l’action de pousser. Il faut les relâcher dans l’action de retenir la barre, action qui est nécessaire au dip et à la poussée des membres inférieurs.

Quitter le commentaires