fbpx

Isoler pour améliorer

Isoler pour améliorer

Les mouvements d’haltérophilie sont dynamiques et à grande amplitude. Il y a plusieurs façons de les initier en sécurité. Lors d’une initiation les subtilités techniques ont peu de place, trop d’infos…

En revanche, après l’initiation, les détails interviendront dans un premier temps pour la sécurité du pratiquant, puis pour l’optimisation du geste. C’est cette optimisation des mouvements d’haltérophilie qui nous intéresse aujourd’hui.

Pour améliorer ses gestes, étant donnée la grande amplitude que nécessitent le snatch, le clean et le jerk, il est préférable de découper les mouvements en isolant une phase précise avant de l’intégrer à la dynamique complète. C’est à ce moment que les « hang / suspension », « Tall / passage », « muscle / force », « balance / chute » ou encore « overhead squat / squat d’arraché » et bien d’autres apparaîtront. À savoir que chacun d’eux peuvent être encore simplifiés et contenir une multitude de consignes isolant la thématique souhaitée.

Le cerveau peut apprendre très vite, il faut lui faciliter la tâche en l’amenant à se concentrer sur la phase voulue et enregistrer le nouvel apport technique. Pour faciliter cette amélioration, il faut amener le pratiquant à trouver l’image qui lui correspond, ce doit être lui, guidé par le coach qui provoquera le déclic. Le pratiquant doit s’approprier sa progression technique.

Si le déclic ne vient pas, Alors il faut modifier la consigne, l’image, voir le mouvement. Tant que le pratiquant reste en sécurité, aucune porte ne doit être fermée.

Isoler une action sera la meilleur façon d’améliorer la globalité du geste.

Quitter le commentaires