fbpx

6 conseils pour placer ses mains au snatch

6 conseils pour placer ses mains au snatch

Ce mouvement d’haltérophilie, qui demande un déplacement de la barre en un temps depuis le sol jusqu’au dessus de la tête, nécessite de minimiser l’amplitude pour produire un geste bref et dynamique. C’est une des raisons pour laquelle, la prise de main est plus écartée.

1- Garde l’esprit ouvert quant à cette prise de main. Voici ce qu’il faut savoir pour définir un placement de main idéal :

Avantages des mains plus écartées :
-L’amplitude pour déplacer la barre en overhead sera moins grande.
-Cela libérera de l’amplitude articulaire au niveau des épaules.
-L’action des bras sera moins importante.

Inconvénients des mains plus écartées :
-Il faudra aller chercher la barre plus vers le bas.
-Tu auras moins de stabilité en réception.

Avantages des mains moins écartées :
-Tu iras chercher ta barre moins basse.
-Tu auras une meilleure stabilité en réception.
-L’action des bras sera plus importante.

Inconvénient des mains – écartées :
-Cela nécessitera une meilleure amplitude articulaire des épaules.
-Tu devras tirer ta barre plus haut.

L’action des bras qu’elle soit plus ou moins importante reste dans les avantages, pourquoi ? Il faut avoir en tête que tes placements devront être adaptés à tes forces et à tes faiblesses, et donc si tes bras sont fort pour tirer alors il sera judicieux de les placer de façon à ce qu’ils soient utiles.

2- L’amplitude articulaire des épaules.

Il faut se demander si tu veux / peux progresser à ce niveau ou si ton objectif est d’avoir la profondeur demandée pour un squat snatch. Une carence en mobilité d’épaule nécessitera d’écarter les mains pour se faciliter la vie en position squat du snatch. Mais est-ce à long terme la solution pour être efficace, et améliorer sa performance dans un wod comme en haltérophilie pure ?

3- Construire depuis la fin du mouvement.

Essaye différents écartements de main depuis la position overhead squat pour identifier laquelle offre la meilleure profondeur de flexion tout en ayant un écartement confortable pour les épaules. C’est le feeling avec la barre et le corps qui produira une aisance. Si les fondamentaux de sécurités sont respectés alors aucun problème.
Ces placements varieront d’une personne à une autre, même si le morphotype est fort ressemblant. Beaucoup d’autres caractéristiques peuvent nous différencier.

4- Pour prendre soin de ses poignets.

Un écartement trop important peut aussi créer des contraintes en forçant l’abduction (flexion latérale interne appelée aussi flexion médiale) du poignets. Cela peut être une gêne supportable au début (parfois simplement causée par un manque d’habitude) mais avec une charge évolutive, la gêne peut évoluer vers une douleur pour finir avec une blessure. Qui plus est, lorsque l’on travail avec une douleur ou une gêne, instinctivement le corps va compenser pour limiter cette douleur et engendrer des dommages collatéraux.

5- La fin de l’extension au tirage.

La position des mains influera également sur le point de contact de la barre au bassin lors de l’extension finale du tirage. Ce contact s’il a lieu au niveau du pubis peut rapidement être douloureux. La douleur n’est jamais gage de qualité technique et évidemment tout est question de proportion.

6- Un dernier point.

L’écartement de tes mains doit te permettre de tenir la barre avec tous tes doigt, même l’auriculaire a un rôle à jouer.

Surveille donc ton placement des mains. celui-ci devra évoluer lors de tes premiers mois de pratique car ton corps évoluera. C’est probablement pour ça que tu as commencé le CrossFit : pour faire évoluer ton corps.

Quitter le commentaires